Classics Heart Beat Moonphase Date : Frédérique Constant parfait son design iconique

Classics Heart Beat Moonphase Date: Frédérique Constant refines its iconic design
Sa longévité témoigne de la perfection de ses lignes. Entrée en collection il y a huit ans, la Classics Heart Beat Moonphase Date de Frédérique Constant revient aujourd’hui sur le devant de la scène avec un modèle en phase avec ses aspirations : classique dans l’esprit, moderne dans la réalisation. Son boîtier en acier inoxydable de 40 mm abrite un cadran d’un bleu profond, laissant la part belle à l’emblématique ouverture Heart Beat. Signature de la Maison, elle permet d’observer le balancier à 12 heures, qui anime le calibre mécanique à remontage automatique FC-335.

La Classics Heart Beat Moonphase Date est l’incarnation de l’un des designs les plus iconiques dessinés par Frédérique Constant. La pièce a été conçue pour traverser les modes, tendances et décennies – une mission dont elle s’acquitte avec succès, notamment grâce à son ouverture à midi baptisée Heart Beat, marqueur de l’empreinte esthétique que Frédérique Constant a apposée sur la noble tradition horlogère.

Classique et intemporelle

Aujourd’hui, la dernière création de cette ligne poursuit l’exploration de sa fibre classique avec un boîtier parfaitement équilibré de 40 mm. D’une justesse intemporelle, traditionnel et moderne à la fois, il s’avère harmonieux pour tous les poignets.

La composition de son cadran reflète le même équilibre. À midi, on retrouve l’expression de la maîtrise horlogère qui caractérise Frédérique Constant depuis ses débuts. L’ouverture « Heart Beat », dessinée il y a près de 30 ans, dévoile le cœur battant de la montre. On y voit son échappement donner vie au mouvement mécanique à remontage automatique FC-335, cadencé à 28'800 alternances par heure, témoin de la bienfacture Swiss Made chère à Frédérique Constant. Il a été conçu avec une attention particulière pour la simplicité : remontage, heures, minutes, date et ajustement des phases lunaires se font avec la seule et unique couronne. La première position remonte le mouvement, alors que la quatrième règle l’heure. L’ajustement de la date se fait en deuxième position, et les phases lunaires en troisième – pour autant que les aiguilles aient été positionnées à 10.10 au préalable, et ce afin de ne pas endommager le mécanisme.

  Des astres à l’horlogerie

En parfaite symétrie de l’ouverture Heart Beat, à 6h, se déploie une phase de Lune. Autrefois considérée comme une complication féminine, elle est aujourd’hui appréciée tant des hommes que des femmes pour sa beauté cosmique. La phase de Lune rappelle, avec l’historien Dominique Fléchon, que « l’horlogerie est fille de l’astronomie », et que les premières mesures du temps se faisaient par l’observation des astres. Aujourd’hui, cette complication poétique, qui défile sur un cycle quasi mensuel (29,5 jours), équilibre la cadence juste et rapide de l’aiguille des secondes, faisant le pont entre temps courts et temps longs. Entre temps conventionnel et sidéral. Entre Terre et cosmos.

Autour de ces deux pôles se déploie une mise en scène contemporaine, reposant sur un bleu profond. Il est le théâtre d’expression de la phase de Lune pour laquelle il évoque l’immensité de l’espace autant que les finitions bleuies à la flamme des garde-temps du XIXe siècle. Fidèle à son habitude, Frédérique Constant y a applique un guilloché, ici un « Clou de Paris », motif séculaire qui permet d’offrir à la lumière de multiples reflets.

Un cadran richement composé

Au centre du cadran : quatre aiguilles. Les deux premières, celles des heures et minutes, se terminent par un motif dit « à pomme évidée » - de style Breguet - subtil rappel historique des canons esthétiques traditionnels des débuts de l’horlogerie. La suivante, celle des secondes, longue et fine, bat la mesure du mouvement automatique FC-335 offrant 38 heures de réserve de marche, visible par le fond saphir. La dernière aiguille, différenciée par son motif en flèche, pointe vers la date, indiquée de manière circulaire sur le réhaut. L’ensemble se porte sur un bracelet en cuir bleu, surpiqué blanc, fermé par une boucle ardillon en acier.

Read more

Classics Worldtimer Manufacture: 10 years of travel embodying the history of Frederique Constant

Classics Worldtimer Manufacture : 10 ans de voyages incarnant l’histoire de Frédérique Constant

The musician and producer The Avener  becomes the ambassador of the Highlife collection

Le musicien et producteur The Avener devient ambassadeur de la collection Highlife

Frederique Constant celebrates the 70-year anniversary  of the Austin-Healey iconic brand

Frédérique Constant célèbre les 70 ans de la maison Austin-Healey