30 YEARS ANNIVERSARY IN PARIS

L’histoire d’une réussite par excellence : Frédérique Constant célèbre son 30e anniversaire
En 1885, Victor Hugo l’affirme avec conviction : « Il n’est rien au monde d’aussi puissant qu’une idée dont l’heure est venue. »

Un peu plus d’un siècle s’écoule avant que Peter C. Stas et Aletta Stas-Bax ne mettent en pratique la leur, en 1988. Lors de vacances au ski dans les Alpes suisses, le couple remarque dans la vitrine d’une boutique une montre-bracelet impossible à oublier. Leur discussion intellectuelle sur ce modèle se transforme rapidement en véritable passion pour les garde-temps de poignet. À tel point qu’ils n’ont plus d’autre choix que de sacrifier leurs carrières prometteuses dans des multinationales sur l’autel de leur propre entreprise horlogère. Mais Rome ne s’est pas faite en un jour. Leur voyage au cœur de l’entrepreneuriat a pris du temps. Au milieu des années 1980, ils se rendent à Hong Kong dans le cadre de leur travail.

Event news 1
Event news 4

Alors que les montres y connaissent tout naturellement elles aussi une période d’essor, Peter Stas fonde une petite entreprise de vente de logiciels de conception haut de gamme en parallèle de son emploi régulier. L’ambitieux propriétaire utilise même cette entreprise pour concevoir ses premières montres-bracelets. Jugeant que les produits chinois n’ont rien de séduisant, il se plonge dans des livres et autres catalogues sur le sujet. S’ensuit alors la première série de prototypes, fabriqués à partir de différents composants sur la table de la cuisine du domicile familial. Aletta Stas en expose certains au salon de l’horlogerie de Hong Kong. Le succès se fait attendre, mais un grossiste japonais lui commande finalement 350 exemplaires peu de temps avant la fermeture du salon.

Ces derniers se vendent à une vitesse impressionnante. L’achat de 1 100 montres supplémentaires donne l’impulsion nécessaire à la création d’une petite collection de prototypes comprenant tout juste 6 modèles. Leur élégant boîtier contient seulement un mouvement électronique à quartz. La qualité revêtant une importance capitale, le montage est réalisé en Suisse, à l’aide de pièces de fabrication locale. Ces créations connaissent également un grand succès. Mais logique oblige, il leur faut un nom approprié. C’est à ce moment que Frédérique Schreiner, la grand-mère d’Aletta, et Constant Stas, le grand-père de Peter, font leur entrée en scène. Les prénoms des deux doyens sont combinés pour former Frédérique Constant.

Event news 3