Frederique Constant et la Riva Historical Society reprennent le large

C’était il y a plus de 30 ans. En 1988, une jeune maison indépendante et familiale voyait le jour au cœur de la Suisse horlogère, à Genève. Au même moment naissait sur les rives italiennes une association destinée à célébrer la Dolce Vita en préservant l’un de ses plus célèbres joyaux, le fameux Riva. Ce légendaire yacht dont les premiers exemplaires, entièrement réalisés en bois et à la main, incarnait la douceur de vivre à l’italienne des années 20 à 60. En 2009, les deux entités se rapprochaient, donnant ainsi naissance à un partenariat ininterrompu depuis lors, et dont le fruit s’illustre par la collection Runabout. Cette année, Frederique Constant présente son nouveau modèle Runabout RHS Chronograph Automatic rendant hommage à cette collaboration, et décliné en deux séries limitées de 2’888 pièces chacune.

Une longue amitié italo-suisse

Depuis cette union, Frederique Constant a créé de nombreuses éditions limitées de garde-temps destinés à soutenir la Riva Historical Society dans sa noble mission. Chaque pièce puise librement son inspiration dans l’héritage du Riva, de son imaginaire et son univers. Empruntant certains codes du nautisme et de l’évasion, cette ligne baptisée « Runabout » exprime la bienfacture et le luxe communs aux deux maisons et à leurs créations.

Le grand retour du chronographe

En 2020, cette collaboration retrouve une complication qu’elle n’avait plus offert depuis de nombreuses années : le chronographe. Il fait écho au passé sportif de la maison Riva. Dès 1962, elle n’hésitait pas à proposer sur certains de ses modèles une puissante motorisation (2 x 185 ch) permettant de goûter aux joies grisantes des sports de glisse sur le lac d’Iseo, berceau des Riva.

Dans un boîtier acier de 42 mm, les deux nouveaux modèles Runabout RHS Chronograph Automatic se partagent un chronographe tricompax (12h – 6h – 9h) animé par le calibre automatique FC-392, garant de 46 heures de réserve de marche. Les origines helvétiques de ces garde-temps sont révélées par un cadran guilloché – finition traditionnelle de la Haute Horlogerie Swiss Made – gris anthracite ou argenté selon la version. Il est balayé de deux aiguilles luminescentes qui survolent une date à 6h, complétées d’une grande aiguille centrale des secondes en acier bleuie qui rappelle les reflets des grands lacs italiens. Cette teinte maritime est reprise en surpiqure de la version proposée sur un bracelet en cuir de veau noir, et anime le bracelet du second modèle, surpiqué de gris.    

Deux séries limitées 

Le caractère exclusif de ces éditions, strictement limitées à 2’888 exemplaires chacune, est indiqué sur le fond de la pièce en deux endroits. D’une part, avec la gravure du numéro individuel de chaque montre. D’autre part, avec une sérigraphie originale représentant le drapeau officiel de la Riva Historical Society, apposée sur le verre saphir de la montre. A travers lui, l’amateur de belle mécanique horlogère pourra admirer le détail du calibre FC-392, battant à 28’800 alternances / heure (4 Hz) et doté d’une masse oscillante de couleur or.

Chaque pièce sera offerte dans un écrin dédié contenant la réplique miniature du mythique Riva, amarré aux côtés de la montre.